Imprimer la page | Fermer la fenêtre
  • Share:
  • Page externe. Le contenu sera ouvert dans la nouvelle fenêtre
  • Page externe. Le contenu sera ouvert dans la nouvelle fenêtre
  • Schliessen

Levé des données

Cinq méthodes de levé

Pour qu'il soit par exemple possible de représenter un bâtiment, une limite de commune ou une lisière de forêt sur un plan, des points doivent être mesurés et leurs coordonnées calculées. Il existe différentes méthodes pour cela.

 

Le levé terrestre

Cette méthode de mensuration, la plus ancienne qui soit, consiste à lever le terrain depuis des stations au sol. L'instrument le plus couramment utilisé dans ce cadre est le tachéomètre, permettant de mesurer des angles et des distances. Les coordonnées et l'altitude des objets levés s'en déduisent ensuite par calcul géométrique, opération à laquelle les instruments numériques actuels procèdent eux-mêmes. Les mesures sont enregistrées dans l'appareil et peuvent être transférées sur le système informatique au retour au bureau pour la suite du traitement.

Le nivellement

Il s'agit d'une méthode largement éprouvée permettant de déterminer des dénivelées avec une grande précision. Le niveau, calé de façon que sa ligne de visée soit parfaitement horizontale, est mis en station entre deux mires maintenues verticales. La différence entre les deux lectures de mires correspond à la dénivelée recherchée.

 

Les systèmes GNSS (Global Navigation Satellite Systems)

Si les systèmes de positionnement par satellite (GNSS) sont surtout connus sous forme de systèmes de navigation embarqués (automobiles, avions, bateaux) ou d'équipements portatifs destinés aux randonneurs, ils ont aussi su se rendre indispensables en mensuration officielle. Quel est leur principe de fonctionnement? Des satellites de navigation sont en orbite autour de la terre et envoient en permanence des signaux dans sa direction. Ces signaux sont enregistrés par des récepteurs spéciaux qui en déduisent des distances puis la position du récepteur par un calcul géométrique. Les coordonnées et les altitudes sont déterminées avec une précision de quelques centimètres en quelques secondes à peine, en recourant à des méthodes de mesure et d'exploitation de données spécifiques ou en utilisant les données de référence du réseau GNSS automatique de la Suisse (AGNES).

Les systèmes GNSS suivants sont actuellement en exploitation ou en cours de réalisation: GPS (USA), GLONASS (Russie),  GALILEO (Europe, vraisemblablement opérationnel en 2013) et COMPASS (Chine, vraisemblablement opérationnel en 2015).

La photogrammétrie

C'est une autre méthode de saisie qui consiste à survoler un territoire donné et à le photographier depuis les airs à l'aide d'une chambre photographique spéciale embarquée sur un avion. Un appareil de restitution ou un système informatique spécifique permet ensuite de produire une image tridimensionnelle à partir des couples de prises de vues en recouvrement (fusion stéréoscopique) de sorte que l'observateur voit les montagnes se dresser et des gouffres s'ouvrir devant lui! Des courbes de niveau peuvent alors être suivies et enregistrées et des objets saisis en trois dimensions. Dans ce domaine également, des caméras numériques et des logiciels informatiques de pointe sont désormais utilisés.

Le Laserscanning

Cette nouvelle méthode de mesure nous vient également des airs. Un laser installé dans un avion balaye le territoire survolé. A partir de la position de l'avion et du temps que met le signal pour revenir, la distance au sol peut être déterminée. On collecte ainsi des informations sur la structure et la topographie de la surface terrestre.

Imprimer la page | Fermer la fenêtre